Les planètes naines sont des astres qui tournent autour du Soleil mais qui sont trop petits pour être considérés comme des planètes normales. Mais pourquoi ces petits astres ne sont tout simplement pas considérés comme des astéroïdes ? Simplement parce que ces planètes naines ont une masse qui est assez grande pour leur permettre d’être sphérique (à l’exception d’Hauméa), à l’inverse des astéroïdes qui ne sont pas des sphères, mais des formes quelconques.

On a identifié au total cinq planètes naines dans le Système Solaire :

-La première, Cérès, découverte par l’astronome Giuseppe Piazzi en 1801. Il crut d’abord que c’était une comète mais on découvrit ensuite que c’était une planète naine. Elle se situe dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter.

-La plus connue de tous : Pluton, fut découverte par l’astronome Américain Clyde William Tombaugh. Considérée comme une planète jusqu’en 2006, on la rétrogradé au titre de planète naine. Avant 2006, tout objet sphérique tournant autour du Soleil était considéré comme une planète. Pluton n’est plus une planète car elle a un trajet différent de celui des autres planètes : elle passe parfois dans la ceinture d’astéroïdes de Kuiper. -En 2004, la planète naine Hauméa a été découverte par Michael E. Brown et par José Luis Ortiz Moreno. Elle n’est pas comme les autres : elle a une forme ovale et on a découvert récemment qu’il y avait un anneau de poussière en orbite autour d’elle. Elle se situe en permanence dans la ceinture de Kuiper.

-Deux planètes naines ont été découvertes en 2005. La première est Makémaké, découverte par Chadwick Trujillo, Michael E. Brown et David L. Rabinowitz. Elle se situe, elle aussi, en permanence, dans la ceinture de Kuiper. La seconde est Eris, découverte par les mêmes personnes. Elle, par contre, se situe au-delà de la ceinture de Kuiper, dans le Disque des Objets Épars, qui regroupe une grande partie des Objets Épars (objets qui sont au-delà de la planète Neptune).

Et voilà, maintenant vous savez tout sur les planètes naines du Système Solaire !

Daniel Le Toriellec, 4°C