Les constellation ont été inventées par les premiers marins qui ont sillonné les mers. Elles leur servaient de points de repère utiles. Elles sortent de l’imaginaire de l’esprit humain : elles sont un moyen facile de s’y retrouver dans toutes les étoiles du ciel mais n’ont aucune valeur scientifique.

 La lunette astronomique, mise au point par Galilée en 1 609, multiplia le nombre d’étoiles visibles,. De nouvelles constellations firent leur apparition. Entre 1922 et 1928, l’union astronomique internationale décida de faire le ménage dans le ciel : 88 constellations ont été retenues.

  Les historiens pensent que les première constellations représentaient les 12 signes du Zodiaque : Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poisson.

Le ciel compte environ 6 000 étoiles visibles à l’œil nu, regroupées en 88 constellations. Il est impossible de voir toutes les constellations à partir d’un point donné du globe. Par contre, à l’équateur, une partie des constellation des deux hémisphères peut être observée. Certaines constellations présentes dans l’hémisphère austral (qui en regroupe 55) sont également visibles depuis l’hémisphère boréal (33 constellations).

Louis Sueur, 4A